Accueil > Documents > Chronologie institutionnelle

Chronologie institutionnelle

lundi 11 août 2008

Toute l’histoire des relations entre l’administration et le Jardin Solidaire en dates


Chronologie :

  • Octobre 2001 : création de l’association Le Jardin Solidaire par Olivier Pinalie.
  • Février 2003 : première réunion de travail entre l’association créée en 2001 et la Mairie du XXe.
  • Fin hiver 2003 : exclusion de l’association sénégalaise de l’impasse Satan sans accompagnement des personnes en difficulté qui s’abritaient dans le local. Le Jardin continue encore aujourd’hui à assumer (avec les riverains) les conséquences quotidiennes parfois violentes et dramatiques de cette situation.
  • Décembre 2003 : signature convention Charte Main Verte des jardins partagés de Paris avec la Mairie du XXe et les Parcs et Jardins.
  • Été 2004 : adduction d’eau dans le Jardin effective le 15 juin 2004 (6 mois après la signature).
  • Octobre 2004 : aucune proposition d’avenir lors d’une quatrième réunion avec la Mairie du XXe.
  • Novembre 2004 : début de la pétition et concertation avec le Cabinet DELANOE et le Cabinet CONTASSOT. Envoi d’une lettre à la mairie d’arrondissement de demande de prise en compte des conséquences d’une gestion maladroite de la fin du Jardin Solidaire.
  • Février 2005 : 2000 premières signatures remises à l’Hôtel de Ville + dossier complet envoyé à 40 élus.
  • 22 mars 2005 : proposition officielle d’un autre terrain par Michel CHARZAT et par courrier officiel de Bertrand DELANOË : Le Maire du XXe et le Maire de Paris propose officiellement à l’association Le Jardin Solidaire de disposer, à nouveau dans le cadre de la Charte Main Verte, du terrain de 1175 m2 rue des Haies, initialement prévu à l’extension du Jardin Casque d’Or. Le transfert se ferait alors dès le premier septembre 2005.
  • 02 avril 2005 : réunion publique de l’association à l’occasion de la concertation de 1000 sympathisants du Jardin Solidaire au sujet de la proposition " Casque d’Or ". Plus de 80 % des 160 réponses sont négatives, ces habitants estimant que l’avenir du Jardin est indissociable d’une autre solution d’urbanisme pour notre quartier.
  • 06 avril 2005 : création du collectif de 25 habitants de ‘Sauvegarde du Jardin Solidaire’.
  • 12 avril 2005 : réunion à l’Hôtel de Ville avec le Cabinet DELANOE et le Cabinet CONTASSOT. Visite de l’extension de Casque d’Or avec Alice Le Roy et le collectif.
  • 09 mai 2005 : fin du délai supplémentaire accordé par l’Hôtel de Ville pour donner notre réponse concernant l’extension "Casque d’Or" (en vue soit d’engager les travaux avec les services de la ville pour un nouveau jardin partagé, soit de rechercher un autre partenaire que l’association du Jardin Solidaire, soit de réaliser le projet d’extension classique initial)
  • 18 mai 2005 : réunion publique au Collège Henri Matisse avec la Mairie du XXe et la Mairie de Paris : "afin que l’ensemble des projets municipaux du quartier Réunion qu’il s’agisse de création d’équipements, de jardins ou de logements, puissent être présentés et débattus". La qualité du débat fut aussi médiocre que celle de l’organisation ...
  • 25 mai 2005 : réunion à la Mairie de Paris Cabinet Contassot : l’association s’y rend avec des propositions d’aménagement de l’extension proposée et repart écœurée par l’absence de bonne volonté et les préjugés du peu d’acteurs du quartier présents. L’association décide alors de refuser la proposition de la mairie et de se consacrer pleinement à la dernière saison du Jardin en accompagnant plus particulièrement les enfants.
  • 10 juin 2005 : pression d’un maire adjoint : le président de l’association du Jardin Solidaire apprend que la mairie du XXe a fait pression pour qu’il ne puisse pas intégrer l’une des équipes candidates à la gestion du futur centre social du quartier à la rentrée.
  • 13 juillet 2005 : fin enquête publique dans le cadre du PLU : registre à annoter au rez-de-chaussée de la mairie du XXe. De nombreuses contributions des habitants en faveur du Jardin y ont été consignées. La Mairie a également reçue de nombreuses lettres écrites par des habitants soutenant l’action de l’association.
  • 08 juillet 2005 : échec du projet d’Unis-Cité : cette association encadrant 7 jeunes volontaires, accueillis dans le Jardin pour proposer des activités aux enfants tout juillet et les préparer à la fin du Jardin, apprend au dernier moment que la subvention n’est pas attribuée par la mairie ...
  • 18 août 2005 : visite du Préfet et du sous Préfet de Paris au Jardin dans le cadre du dispositif Ville Vie Vacances.
  • 31 août 2005 : grande soirée de clôture dans le Jardin (entre 500 et 1000 visiteurs : sous préfet, Cabu, élus ...).
  • 1er septembre 2005 : réunion avec les élus (Yves Contassot, Fabienne Giboudeaux, Laurent Boudereaux), les Parcs et Jardins et l’OPAC sous le kiosque au lendemain de la dernière soirée. Fermeture repoussée au 15 septembre. Dernier délai de 15 jours relatif à la proposition Casque d’Or.
  • 15 septembre 2005 : fermeture officielle au public, pancartes d’infos, palissades, début du retrait des plantes ... Réponse de l’association concernant Casque d’Or : on est favorable au projet mais pas pour être l’association porteuse, demande d’organisation d’une réunion publique.
  • Septembre, octobre, novembre 2005 : 2 sorties avec les enfants, rdv du dimanche près du marché (plantes, jeux, livres et repas) + réunion du lundi au café 73 Buzenval (10 à 20 personnes) + soutien scolaire à domicile.
  • 15 octobre 2005 : lettre de relance pour une réunion publique, toujours pas de réponse de la Mairie d’arrondissement.
  • Novembre 2005 : transfert des plantes en pots et mise en jauge des arbres sur Casque d’Or, première phase de démolition côté Impasse Satan sud (attente seconde entreprise de démolition)
  • Fin novembre 2005 : lettre de réponse pour la réunion publique, mais seulement de la Mairie de Paris, juste quelques infos officieuses côté Conseil d’Arrondissement et Mairie du XXe.
  • 10 décembre 2005 : AG création Association Quartier Solidaire (Conseil d’Administration de 10 membres).
  • Hiver 2007 : livraison du gymnase, des logements et du parking souterrain par l’OPAC après 2 ans de travaux.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette